Les enfants des riches

Les anfants des riches

Une jeune taïwanaise d’origine modeste rêve que sa famille puisse gravir l’échelle sociale et que son fils unique, Peichen, puisse entrer dans la meilleure école possible. L’employeur de son mari les invite tous les trois à l’anniversaire de son fils qui a le même âge que Peichen. Les 2 enfants sympathisent et pour que son fils ait un ami avec lui à l’école, le patron paiera les frais de scolarité de Peichen dans la prestigieuse école privée. Evidemment il y aura de contreparties…

Auteur : Xiaole Wu

Éditeur : Rivages

L’avis de Jacqueline V.

Au travers d’une famille issue d’un milieu modeste, l’auteur décrit une partie de la société taïwanaise qui veut que ses enfants intègrent dès les petites classes une prestigieuse école qui devrait plus tard leur ouvrir notamment les portes des meilleures universités américaines et de trouver l’ascenseur social. Le chemin est long, difficile et semé d’embûches. La condition de la femme qui hésite à renoncer à son travail pour se consacrer exclusivement à l’enfant est évoquée.
Ce roman qui interpelle nous permet de découvrir un tableau fort intéressant du système éducatif et social de la société taïwanaise.
L’écriture est fluide et la lecture est facile.

L’avis d’Annie H.

Bonne description de la société riche de Taïwan et surtout des épouses oisives qui passent leur temps à se comparer et pour qui l’enfant est aussi un point de comparaison entre elles.
La mère de Peichen se sent constamment en porte-à-faux par rapport à ses « amies » riches et on frémit en voyant le piège se refermer sur elle.
J’ai lu ce livre d’une traite car c’est un vrai thriller social.

L’avis d’Isabelle H.

J’ai été assez vite agacée par ce roman. Dans un premier temps parce que les personnages m’ont semblé superficiels, très soucieux de répondre aux injonctions d’une société fondée sur la réussite matérielle. Ensuite, il semblait évident que le « marché » conclu entre les deux familles ne pourrait qu’aboutir à un échec. Si ce livre est le reflet de la société taïwanaise, et malheureusement il semble l’être, c’est très inquiétant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s