Rattrape-le !

Rattrape-le !

Lily a 18 ans elle est la fille d’un pasteur pentecôtiste unitaire, et elle est enceinte. Elle va se marier avec Peter, le père de son enfant, mais celui-ci disparaît à quelques jours des noces. Si toute la communauté, puis la police pensent que Peter a simplement fuit ses responsabilités, Lily est persuadée qu’il lui est arrivé quelque chose, qu’il ne peut pas l’avoir abandonnée. Avec l’aide de Allan, collègue de Peter, un quadragénaire taciturne, elle part à sa recherche. Mais jusqu’où ?

Auteur : Jake Hinkson

Éditeur : Gallmeister

L’avis de Gérard C.

Attention, si vous commencez à lire ce roman, vous ne le lâcherez pas avant la dernière ligne tellement le suspense est bien mené, le rythme efficace, l’intrigue prenante. Les personnages sont totalement humains, sans manichéisme : on croise des croyants sincères comme Lily et son père, des hypocrites, des personnages très touchants comme Allan, et des salauds.
L’écriture de Hinkson est belle et la traduction efficace (comme toujours chez Gallmeister). J’ai tremblé pour Lily, craignant qu’elle prenne trop de risques, mais été rassuré par la présence de Allan à ses côtés. La conclusion, totalement inattendue mais réaliste, ponctue parfaitement ce très beau polar.
À peine lu j’ai eu plaisir à l’offrir à des amis, et je ne vais pas manquer de lire les autres titres traduits de cet auteur.

L’avis de Véronique A.

Un roman noir et social qui nous fait découvrir la face cachée d’une (apparemment) paisible communauté religieuse. Dans un style simple, mais rythmé et efficace, et non sans une pointe de causticité à l’occasion, l’auteur questionne la foi (il est lui-même issu d’un milieu très religieux et s’en est éloigné) et dénonce l’hypocrisie de certains croyants. Il nous décrit une Amérique où une communauté peut vivre repliée sur elle-même, considérant les villes les plus proches comme des lieux où règne le mal absolu. J’ai particulièrement apprécié le personnage de Lily, qui va se montrer d’une obstination et d’un courage extraordinaires, n’hésitant pas à remettre en cause tout ce qui lui a été appris pour découvrir la vérité.
Au final, j’ai passé un très bon moment à lire ce roman qui en dit long sur l’Amérique contemporaine, où ce type de communautés religieuses fermées peut côtoyer les trafics les plus sordides.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s