Revenir à Naples

Revenir à Naples de Taibo

Fuyant une conjuration contre les anarchistes, Lucio Doria s’enfuit de Naples pour le Mexique en compagnie d’un groupe hétéroclite avec qui il va fonder une commune agricole. Quatre-vingts ans plus tard, il fait le voyage inverse pour retrouver les « fantômes » de ses compagnons disparus et raconter les événements tels qu’il se les rappelle, tels qu’il les invente, tels qu’il les reconstruit.

Auteur : Paco Ignacio Taibo II

Éditeur : Nada éd.

L’avis de Sophie G.

Dans ce roman, à la fois court et dense, le lecteur suit les déambulations de Lucio Doria. De retour à Naples au crépuscule de sa vie, ce vieil homme se remémore son long séjour au Mexique où, exilé avec un groupe de révolutionnaires idéalistes, il fait face à une société gangrénée par une dictature sans scrupule. Domination, pouvoir, corruption, quête perpétuelle d’idéal et de justice, les thèmes chers à Paco Ignacio Taibo II sont abordés ici avec verve et grande acuité. D’une écriture ciselée, qui n’est pas sans rappeler l’immense écrivain mexicain Juan Rulfo, l’auteur oscille entre humour et tragédie, pour décrire des personnages hauts en couleur dont la ténacité et la volonté rivalisent avec la résignation et le renoncement. Le récit, illustré de superbes gravures, est servi par une bonne traduction. On ne boude pas son plaisir. Un bel objet, un beau texte.

L’avis de Virginie K

Je n’ai pas accroché à ce livre et ne l’ai pas terminé.
Le découpage en multiples chapitres et les allers-retours dans le temps m’ont perdue.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s