La grâce et les ténèbres

Un trentenaire, en mal d’occupation malgré sa passion pour la musique, tombe sur un groupe de bénévoles qui traquent des djihadistes : la Katiba des narvalos. Il s’accroche à cette cybersurveillance. Mais sa vie risque de se fracasser sur cette mission…

Auteur : Ann Scott

Éditeur : Calmann-Lévy

L’avis de Christine L.

C’est un docu-roman qui nous emmène dans une réalité que l’on connait trop bien. Nous vivons une histoire politique d’embrigadement, les mécanismes des islamistes. J’ai trouvé quelques réponses quant à ce fanatisme.
Nous avons des sueurs froides devant des scènes crues et précises.
J’ai eu un peu de mal à suivre l’histoire familiale car parfois le récit est un peu fouillis avec un fourmillement de détails. Mais je recommande ce livre.

L’avis de Claude L.

Ce documentaire nous fait plonger dans les réseaux sociaux, le terrorisme, la propagande djihadiste…  L’auteure, s’appuyant sur les témoignages de membres de la “Katiba des Narvalos” petite organisation d’anonymes qui surveille, surtout de nuit, les terroristes sur le Darknet, nous montre toute l’horreur à laquelle ils sont confrontés…
Même si j’ai eu du mal au départ à trouver mon chemin aux côtés des personnages, j’ai peu à peu décelé les choix des uns et des autres, pour me laisser finalement porter par l’horreur du sujet. C’est choquant, viril mais ça fait réfléchir : que font ces anonymes dans une telle galère, et surtout comment en sortir ?
Ce roman ne peut pas laisser indifférent, il valorise ceux qui travaillent dans l’ombre de cette cyberguerre, en même temps il interroge sur leur devenir

L’avis de Françoise F.

Un livre qui ressemble plutôt à un documentaire. Je l’ai trouvé violent et j’ai mis beaucoup de temps à le lire. Quelques chapitres du roman sont plus plus tranquilles et viennent donner un peu de respiration à la lecture et font tomber la tension.
C’est un livre très documenté sur la lutte antiterroriste notamment contre le djihadisme sur les réseaux sociaux. Il décrit très bien ce monde des anonymes qui se mettent parfois en danger pour lutter contre le terrorisme , une quête de soi au nom d’un idéal patriotique, un monde de ténèbres dans lequel on peut se perdre et perdre la vie, un monde envahissant et sans fin. Intéressant mais difficile.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s