Ustrinkata

Ce court roman dépeint une scène de bistrot dans un petit village suisse des Grisons, tout juste avant la fermeture définitive de ce lieu, l’Helvezia. Ce bistrot a de nombreuses décennies d’activité, donc on y retrouve les fameuses ambiances des conversations de comptoirs, tout le monde parle en même temps, on boit énormément, bière, piccolo ou café goutte… on fume autant, cigarette allumée avec la précédente.. et puis on va aux toilettes, parfois on s’endort, on repart et on revient, on cancane, silence…

Auteur : Arno Camenisch

Editeur : Quidam

L’avis de Lola S.

Le titre vient de « austrinken » (boire cul sec), Ce roman se lit d’une traite…également ! On est attablé devant une bière, on est saoulé de paroles…on sortira grisé, avec mal de crâne…
Roman drôle, grave, bourru, le prénom ou surnom est automatiquement précédé d’un article le… la…
L’auteur nous plonge dans une ambiance familière, car c’est sa tante dont il est question dans le livre.
Les petits cafés en montagne sont beaux, boiseries patinées , sentant la fumée… le fumé… Conversations en patois… Décor planté !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s