Le jour où le désert est entré dans la ville

Un recueil de nouvelles d’expériences intimes dont l’action se déroule dans des lieux habités par l’étrange. L’une des protagonistes refuse le bruit du monde, un autre tente d’éteindre avec son urine un feu qui se serait déclaré en ville, ou encore un homme habite une tour abandonnée et survit en consommant les déchets de la ville. L’auteur est d’origine coréenne et a écrit en français.

Auteur: Han Guka

Éditeur : Verdier

L’avis de Patrick J.

Une voix lointaine, dans le désert, blanche, mais une voix.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s