Aires

Nous prenons la route ou plutôt l’autoroute à bord de différents véhicules. Avant de grimper à bord, nous sommes informés du type de véhicule : sa marque, son prix, son kilométrage, sa côte à l’Argus. Nous partageons les pensées les plus intimes des conducteurs, et parfois de leurs passagers. Il y en a une bonne dizaine. Tous ont un point commun, malgré les apparences et les vernis, c’est la solitude.

Auteur : Marcus Malte

Éditeur : Zulma

L’avis de Claude L.

On assiste à un chassé-croisé de personnages comme autant de vies parallèles et enchevêtrées. L’histoire se déroule en quelques heures, le 6 août 2012, sur l’autoroute surchauffée où vacanciers et travailleurs avalent les kilomètres. La belle écriture de l’auteur, sa finesse d’esprit sont bien présents. Il a l’humour grinçant, sarcastique mais il y a des longueurs et surtout une vraie difficulté à suivre tous ces personnages dont on se doute assez rapidement qu’ils vont se rencontrer. Comment et quand???
Avis mitigé par rapport à ses écrits précédents.

L’avis de Christine L.

Originalité de la présentation des multiples personnages qui nous deviennent familiers et pour certains odieux.
Hermétisme des histoires de vie jusqu’au moment où le lecteur comprend ce que l’auteur veut nous amener : montrer des vies fracassées qui se croisent. Du coup l’émotion arrive sur le tard.
Roman marquant et réussi.
Belle écriture. Finesse et humour sont présents et m’ont fait aimé ce roman.

L‘avis de Claire L.

J’ai dévoré ce roman très bien écrit dans lequel un certain suspens s’installe. J’y ai vu un tableau de la société contemporaine à travers une diversité de situations sociales et affectives. L’auteur sait ajuster le ton et le style au style des personnages. Certains passages sont vraiment savoureux, à lire et à relire, entre la richissime femme d’affaires et son cynisme froid, le côté un peu énigmatique et poète de l’auto-stoppeur, le côté déglingue de certains autres.
Au départ, j’ai dû un peu m’accrocher pour passer de d’une personne à l’autre. Mais rapidement le plaisir de lecture a pris le dessus. De plus, j’ai retrouvé ces personnages un peu plus loin sur l’autoroute.
Un roman qui devrait faire date par son style, son ambition, sa construction. Du grand art !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s