Le complexe de la sorcière

L’auteure est hantée par une image ancienne de sorcière alors que des souvenirs de sa vie remontent. C’est l’empreinte psychique des chasses aux sorcières qui datent de la Renaissance qu’elle explore dans cette enquête à la fois personnelle et universelle. Une exploration des parts sombres de sa vie et de son être pour illuminer le présent et réhabiliter les sorcières que nous portons tous.tes en nous.

Auteur : Isabelle Sorente

Éditeur : JC Lattès

L’avis de Claire L.

Passionnant, émouvant, questionnant… combien de qualificatifs faudrait-il pour cet essai-roman ? Oui, le livre peut se lire comme un roman, mais aussi comme un essai, crayon à la main, pour noter les idées fortes qui peuvent nous éclairer. Certains passages sont d’une force et d’une vérité telle que je me suis laissée touchée par l’émotion dont il sont chargés.

Ce livre complète bien la lecture de ‘Sorcières’ de Mona Chollet paru quelques mois plus tôt, étude sociologique qui analyse notre société et son regard sur les femmes à l’aune des traces laissées par ces chasses. Ici, Isabelle Sorente se fait introspective ; elle revient souvent sur l’analyse qu’elle a faite il y a quelques années. Et c’est dans nos fonctionnements plus individuels, notamment dans les relations amoureuses, qu’elle explore les parties de nous-mêmes qui sont ‘chassées’ ou bien qui relèvent de l’Inquisiteur. Car tous, hommes et femmes, nous sommes marqués par ce couple Sorcière/Inquisiteur et tous nous grandirons en l’extirpant de nos inconscients.
Le récit décrit aussi en détail le phénomène du harcèlement sur un bouc-émissaire qu’elle a connu dans sa jeunesse.
Le style est très agréable, l’auteure ne manque pas d’humour, ce qui n’étonnera pas ceux qui suivent ses passionnantes chroniques sur France Inter.

L’avis de Patrick J.

Un livre passionnant qui mêle  vie personnelle et documents historiques. Une mise en abyme de l’expérience féminine.

L’avis d’Annie H

Cet essai-roman autobiographique peut se lire de différentes façons car il aborde 2 grands sujets : la condition féminine (la sorcière) mais aussi le harcèlement scolaire.
C’est cette partie qui m’a le plus intéressée car ce sujet est peu abordé.
Un bon livre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s