Rhapsodie des oubliés

Abad, un adolescent de 13 ans d’origine libanaise, vit à Paris, rue Léon, en plein cœur du quartier de la Goutte d’or. C’est à travers ses yeux que nous découvrons la vie de ce quartier où derrière les clichés, le crack, les prostituées, la violence, le désir de vie, l’amour et l’enfance ne sont jamais loin.

Auteur : Sofia Aouine

Editeur : La Martinière

L’avis de Véronique A.

J’ai beaucoup aimé ce roman dans lequel nous entrons de plain-pied dans l’univers de ce jeune adolescent dont l’histoire familiale est compliquée, mais qui garde une part de la naïveté propre à son âge et partage les mêmes préoccupations que tous les garçons de son âge. La langue est très inventive, tantôt argotique et très crue, tantôt plus sensible dans les chapitres consacrés à des personnages secondaires féminins, comme Odette la vieille voisine ou Gervaise la prostituée avec laquelle il se lie d’amitié.
Un premier roman détonant !

L’avis d’Annie H.

Voici un roman d’actualité qui montre toute la complexité de la vie dans ces quartiers « oubliés ». Le jeune Abab est très attachant car on sent que sa vie pourrait être totalement différente dans un autre environnement. On découvre aussi la vie d’autres personnes qui l’entourent : la voisine, la psy, la jeune prostituée africaine.
L’auteur n’hésite pas à utiliser le langage parfois cru d’un ado ou même imagé (fille voilée = Batman).
Ce roman « coup de poing » m’a beaucoup plu

L’avis de Christine L.

Ce récit tendre et parfois loufoque nous emporte dans ses émois sexuels qui lui apportent quelques problèmes. Il nous raconte la vie de Gervaise, la prostituée à la vie fracassée, Odette, la vieille dame placée en EPHAD, Batman, la jeune fille séquestrée dont il est amoureux, Ethel la psychologue.
L’auteure utilise l’argot pas toujours compréhensible, a un parler cru qui nous dépeint la réalité de la vie de ce quartier sensible.
Il y a aussi la tendresse de ces personnages qui vivent dans la violence, la prostitution, la drogue, la misère, la radicalisation religieuse.
J’ai été touchée et heurtée par ce roman pognant grâce à Abad qui est attachant .

L’avis de Patrick J.

Des premiers chapitres pesants, puis un ton, un humour, une voix qui se libèrent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s