Par-delà nos corps

Elisabeth a 20 ans quand elle rencontre à Paris Werner, lieutenant-poète et peintre allemand. Mais la Première Guerre Mondiale éclate…
Vingt-cinq ans plus tard, Elisabeth adresse une lettre à Werner, en réponse à celle qu’il lui avait envoyée du front juste avant de mourir. Elle y décrit les années passées depuis leur brève rencontre en 1914, avec son lot de joies, d’épreuves et de souffrances, mais aussi d’amour.

Auteur : Bérangère Cournut

Éditeur : Le Tripode

L’avis de Véronique A.

J’ai beaucoup apprécié ce très court roman épistolaire, notamment pour la belle écriture de l’auteur, qui n’est pas sans rappeler celle de Stephan Zweig, à la fois poétique, sensible et sensuelle.
À travers cette histoire d’amour intemporelle et universelle, on découvre le portrait d’une femme forte, libre, marquée par ses voyages à travers l’Europe, l’amour et la maternité, mais également par la mort et l’absence.
Un véritable plaisir de lecture à savourer au calme…

L’avis de Virginie K.

Ce roman est joliment écrit, agréable à lire. Il nous entraine dans une vision poétique (mais néanmoins réaliste) de la vie d’une femme pendant la guerre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s